Edgar

Edgar
29 mai 2022 / Envoi n°20 / par mail
Pellicule n°644 / 28 novembre 2020

Cher Edgar,

Seriez-vous la personne figurant sur cette photo prise le 28 novembre 2020 devant Saint-Eustache ?

J’exposerai cette photo parmi d’autres, du 17 au 30 octobre dans le 18eme arrondissement. C’est le résultat de quelques mois à m’amuser avec le hasard, à envoyer un tirage d’une photo choisie par hasard à des gens sélectionnés au hasard. Je l’explique en détail sur le site dont vous trouverez le lien en objet.

A l’heure de vous écrire, je ne sais encore me décider si cette photo et cette lettre un peu différente doivent ouvrir ou conclure l’exposition. Je ne sais me décider parce que plus encore que la fille aux deux bouquets, plus encore que les vieux des Buttes Chaumont, plus encore que les crues de la Seine, vous m’avez ce jour-là touché. Les gens qui s’arrêtaient pour vous regarder danser enlevaient leur masque comme pour répondre à vos sourires, ils étaient touchés eux aussi, sûrement, peut être que comme moi certains y repensent de temps en temps.

J’avais fait glisser quelques pièces dans le seau rose que vous mettiez à disposition des sourires des passants, et puis dans un souffle j’avais compris votre prénom « je m’appelle Edgar ».

Je ne suis absolument pas physionomiste, si bien que quand un peu plus tôt dans la soirée j’ai tapé sur un moteur de recherche « Edgar tap dance », quand j’ai eu fini de regarder quelques vidéos, je n’étais pas sûr que cette adresse mail serait bien la vôtre puisque je n’étais pas sûr que vous seriez le bon Edgar.

Cela doit vous sembler un peu décousu mais j’ai voulu n’envoyer cette photo qu’à vous, parce que je voulais vous remercier pour vos sourires ce jour-là, et je serais ravi de vous faire parvenir un tirage de ce cliché, ou de vous le remettre lors de l’expo dont le vernissage aura lieu le 20 octobre.

Gilles